Ouf. Enfin le 6 mai…

Nous sommes le 6 mai.
J’accueille cette date avec un plaisir non dissimulé.
Presque comme une délivrance.
Ce soir, nous serons débarrassé de lignes et de lignes de texte.
Ce soir, nous saurons qui est notre président pour un quinquennat. Vivement ce soir !

C’est pas que j’en avais assez, mais là, ça devenait la foire d’empoigne.
Avant le premier tour, chacun encourageait son poulain avec plus ou moins de verve et de passion. Tous les partisans s’affirmaient dans une douce cacophonie… Au début au moins. Et puis, le ton s’est de plus en plus durci à l’approche du 22 avril.
Chacun défendant son parti avec ferveur… et agressivité.
Oui, avec agressivité. Et le résultat du 22 avril n’a pas arrangé les choses.

Le score du FN en a effrayé certains… Avec 20% de vote, chacun regardait désormais ses amis avec des yeux écarquillés en se disant qu’1/5e de son entourage avait voté FN. Et là, j’ai eu envie de dire : « et alors ? ». Bien sûr que j’ai été étonnée pardi. Mais au delà d’une gène parce que je n’adhère pas aux idées de ce parti, c’est surtout le fait de me dire que certains de mes amis peut être votent très à droite et n’osent pas en parler.
Les opinions politiques sont le propre de chacun. Je me fous de savoir que tu votes Mélenchon ou Sarkozy. Sérieusement. Que tu supportes Hollande ou Joly, cela m’est égal. Je ne chercherai pas à te convaincre de voter pour le parti qui « est » le mien. Au mieux, on échangera quelques mots bien sentis sur le pourquoi le programme d’Arthaud ou Bayrou nous a convaincu, mais je m’arrêterai là.
Je suis pour que tous les partis soient représentés, même si certains me font froid dans le dos. La république et la démocratie ne s’envisagent que dans le choix et le respect des opinions du peuple, même si le peuple vote Le Pen ou Arthaud. Alors insulter son voisin ou sa soeur parce qu’ils ont voté Dupont Aignan ou Cheminade, c’est loin loin loin de ma conception de la liberté d’expression.

L’entre deux tours fut magnifique. Plein de magie et de bons sentiments… Enfin plutôt de longues tirades sur les réseaux sociaux à base de « que ceux qui ont voté FN se dénoncent » « si toi aussi tu votes UMP c’est que tu aimes tuer des licornes à mains nues » « quand tu votes PS, c’est que t’es qu’un con ou un assisté ».
Mais je vous sers la version gentillette, j’ai lu des choses bien pire que cela.
Depuis quand la France est devenue le pays où lorsque tu ne partages pas l’opinion politique de celui qui te parle, cela lui donne le droit de te traiter de tous les noms ?
Cette mécanique n’est pas l’apanage d’un parti, c’est le modus operandi de tous les partisans. De droite comme de gauche. Alors qu’aucun ne me dise que c’est l’autre qui a commencé hein… Ca suffit les enfants !

Aujourd’hui, nous élisons notre président.
Et demain, un nouveau jour se lèvera, et je serai enfin heureuse de retourner sur Facebook sans la crainte de tomber encore sur un statut politique moralisateur, une joute de commentaires véhémente, ou une invitation à un débat auquel, grand bien me fasse, je ne participerai pas. Mes amis, votre militantisme quinquannuel (ça ne se dit pas, je m’en fous) m’a cassée sérieusement les pieds !
Donc comme une bonne citoyenne, j’ai voté ce matin. Et même si j’assume mon vote, je ne souhaite absolument pas en débattre avec qui que ce soit. Vraiment la France, tu m’as dégoutée. C’est fort comme terme, mais je le ressens comme ça. Je garde donc mes opinions pour moi, car finalement, c’est une démarche personnelle.
Mais va voter ! Quelque soit ton vote, il est respectable, alors enfile ton jogging et va aux urnes.
Et prends moi des croissants au passage, merci bien.

 

Ce billet a donné naissance à celui ci sur Leplus

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ouf. Enfin le 6 mai… »

  1. Oui, je suis d’accord avec l’ensemble de tes propos. Enfin, presque, car j’ai trouvé bien naïf de ta part de penser qu’après le 6 mai, la horde de statuts politiques sur FB prendrait fin… Je sais pas toi, mais la déferlante de commentaires dès le soir du 6 mai, entre « la France des assistés » et « bye bye Karcher », a eu grand succès. Et encore, je te donne la version soft.

    Sinon j’adore ta collection de paires de chaussures ^^

    A très vite, bises gounjesques.

    • J’y ai tellement cru… Je confesse avoir été bien crédule. Je me demande même si cette semaine post-élection n’est pas encore plus virulente. Un coté qui est frustré et en rage. Un coté qui exulte et nananère (oui c’est un verbe. nananèrer)
      Ca pourrait être drôle, mais c’est surtout énervant.

      Merci pour ma collec’, je pense changer de header, pour que ça tourne un peu, que ce ne soit pas tout le temps les mêmes en vedette : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s