Donne moi ton avis, je te dirai qui tu es.

washPlus je passe de temps dans ce monde, plus je constate que nous sommes animés par ce besoin fou et quasi viscéral que l’humain a de partager leur opinion. Sur l’actualité, sur une décision, sur la vie sexuelle du président, sur la couleur du canapé de la voisine…
Et ce n’est pas contenu aux réseaux sociaux, tu trouveras des débatteurs dans le bus, à la terrasse des cafés, près de la machine à café ou assis à coté de toi à l’heure du diner.

C’est humain. Nous aimons montrer aux autres que nous pensons, que nous aussi nous possédons un cerveau qui fonctionne, et que par le biais de raisonnement compliqué nous sommes arrivés à une certaine conclusion. Ca prouve que l’on a compris ou maîtrise le sujet. Ou alors pas du tout, et nous tombons souvent dans des clichés à force de raccourcis et déductions faciles. La parole est belle, mais le fond est creux.

L’écueil arrive quand celui en face n’est pas d’accord et pose un raisonnement construit, d’ailleurs à ce moment là, tes arguments tombent comme des châteaux de cartes si le fond n’est pas un peu « documenté ».
Deux options :
– ouvert d’esprit tu vas l’écouter et essayer de le faire changer d’avis, tu vas débattre, exprimer ton opinion, souvent camper sur tes positions et ton opinion car c’est un truc forgé dans tes tripes qui fait que tu es sûr-e de toi et tu les (te ?) défendras coute que coute.
– décontenancé-e, tu vas sombrer dans le pire travers : l’insulte. Qui, nous le savons, ne fait absolument pas avancer le débat et te fait passer pour celui qui n’a pas d’argument.
Un « t’es vraiment un sale connard » n’a jamais fait avancer les choses, et trop souvent offre même du crédit à celui que tu agresses.

Alors avant de te lancer dans un débat, juste pour « faire comme ci » en disant que « Bidule est le roi des cons » ou « Machine est une garce », je n’aurais pour conseil que de t’inviter à un peu détaillé ce qui t’a mené à ce jugement. Parce que le point de vue exposé est peut être celui d’une bête immonde (à tes yeux. La subjectivité tout ça…) toutefois si tu veux rallier des gens à cet avis, il faudra aller un peu plus loin que de sauter à la conclusion.

Ne te contente pas des on-dits, des avis prémâchés, et des raccourcis évidents. Re-flé-chis. Crois-moi, ça fait toujours plus sérieux.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Donne moi ton avis, je te dirai qui tu es. »

  1. Il arrive aussi d’écouter l’autre, l’entendre, le comprendre voir même finalement te dire que ton raisonnement pas structuré et/ou tronqué n’était pas le bon et réfléchir aux arguments en face 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s