La rupture…

J’ai d’abord été patiente.
Puis compréhensive.
J’ai ensuite été de nouveau patiente.
Et puis confiante.
Pour finalement, devenir désabusée.
Mais toi et moi, c’est fini.

Le jour où j’ai décidé de me lancer dans l’aventure, j’aurais du comprendre que je faisais une erreur. On m’avait dit de me méfier de toi, que tu étais un peu surestimé de part ta position de leader. Notre histoire n’a pas débutée sereinement. Mais parfois le début est un peu chaotique, il faut apprendre à se connaitre à faire des compromis.
Et puis pardon après pardon, je fermais les yeux sur tes écarts de conduite, le manquement de ta parole, ce que tu me coutais…

Orange, tu m’as déçue.
Depuis le début.
Et aujourd’hui encore, 2 ans après mon départ, tu es encore un boulet dans ma vie.

J’avais pardonné les problèmes de livraison.
J’avais pardonné les problèmes de connexion.
Et un jour, parce que je partais, j’ai demandé résiliation.
Nous sommes en avril 2010, quand je décide de te quitter. Pas fâchée du tout. Tes problèmes de synchronisation étaient devenus une boutade dans ma coloc’. Et tu avais TraceTV, alors on mettait un peu de r’n’b quand les esprits s’échauffaient trop (enfin quand la box se décidait à fonctionner).
Je pars pour de nouvelles aventures et t’envoie une lettre dans laquelle je t’annonce que nos routes se séparent pour le moment. Cette lettre, tu me diras ne jamais l’avoir reçue lorsque je t’appelle pour savoir comment te rendre tes affaires (ces deux box m’enquiquinent et surtout sont à toi, je veux te les rendre). Ton conseiller me dira que rien n’a été reçu mais pas grave, je n’ai qu’à aller en boutique. J’irai sagement en boutique, pour parlementer, expliquer mon cas, faire comprendre l’urgence de la situation car nous sommes en mai déjà, et mai signifie que je m’envole ailleurs ! Ton conseiller boutique acceptera avec un sourire même, et je pars, sereine.
Naïve.

Je vis ma vie. Et un jour un appel me rappelle ton existence. Le banquier. Celui du compte sur lequel tu te payes tous les mois. Nous sommes en janvier 2012.
Je ne comprends pas. Je suis dans le flou. Je t’appelle la larme à l’oeil, et là j’entends que tu n’as jamais reçu de courrier, ni trace de mon matériel, et que donc tant pis pour moi si je suis prélevée. 40,01 euros par mois pendant presque 2 ans. Mes économies avalées par toi. Alors, mécaniquement, on me dit d’envoyer un courrier pour parler de tout ça, faut extérioriser. J’envoie ce courrier… qui restera sans réponse… car non reçu. La mauvaise blague. Nous sommes en février 2012.
Sauf que ma confiance déjà bien entamée, je l’avais envoyée en recommandé, et que j’ai l’accusé de réception sous les yeux. Mais ça ne te suffit pas. Il faut que je renvoie un courrier. Encore. Je perds du temps pour cet envoi parce que le crois tu ou non, j’ai une vie à coté. Je renvoie un courrier, simple, parce qu’on me dit que ça ne sert à rien de dépenser de l’argent pour un RAR, on me dit que je n’ai pas de chance hein quand même… J’ai envie d’égorger le conseiller que j’ai en ligne. Ce courrier là aussi restera sans réponse. Je suis victime d’un complot ou quoi ?
Mais pourquoi m’enchainer à Orange bon sang !
Après d’autres appels, j’envoie plusieurs courriers, le même jour, à des adresses différentes, en me disant que là, faudrait vraiment m’en vouloir à mort pour paumer toutes mes missives. Je pense déjà que l’ultime solution sera de m’enchainer dans l’agence Orange à coté de chez moi et entamer une grève de la faim pour enfin être entendue. Pas besoin, ce courrier aura été reçu. Un seul, sur les quatre. Un, où j’explique mon problème dans toute son ineptie, alors que mon dossier informatique contient déjà toute mon existence numérique Orange.

J’appelle encore pour être certaine de la réception. Une conseillère condescendante me dit que c’est reçu, le 03 août 2012, que je serai résiliée et puis voilà.
Voilà…
VOILA ?
Sauf que je ne demande pas une simple résiliation. Je veux une résiliation et un remboursement des sommes prélevées à tort, pour ne pas dire frauduleusement. Je demande qu’on étudie mon dossier. Je demande qu’on me dise ce qu’il s’est passé et qu’on me réponde sur la suite donnée à mes requêtes. Je demande de la considération et un minimum de sens du client.

Orange, je te respectais.
Toi et moi on travaille dans la Relation client. Je connais quelques uns de tes centres de contacts, quelques uns de tes employés, ton grand patron même pour l’avoir côtoyé lors de conférences dans différentes associations. Techniquement, tu as tous les outils à ta disposition pour faire du bon travail (tu es capable de voir que ma ligne n’a pas été utilisée depuis mai 2010, je le sais, je connais ton CRM et la plateforme technique rattachée).
Mais pourquoi gâches tu la confiance de tes clients en te moquant éperdument d’eux ?

En désespoir de cause, j’ai fait appel à @Orange_conseil via Twitter, qui me donnera un peu d’aide, mais aussi des informations erronées selon lesquelles mon courrier de mai 2010 avait été retrouvé… Une fausse joie quoi… Puis plus rien.

Nous sommes le 16 août 2012.
Après 27 mois, ma ligne est enfin résiliée, mais j’attends toujours de savoir ce qu’il adviendra de mon dossier.
Demain, je vais chez Casto m’acheter des chaines, et vais commencer ma grève de la faim dans une agence. Je crois qu’il n’y a pas d’autres solutions.

Orange… Je n’en peux plus.

Edit du 20 août 2012
Des nouvelles d’Orange Conseil via Twitter

Quant à savoir de quel montant sera la régularisation, elle reste un mystère.

Orange, tu fais trop durer le suspense.
Et je me demande si tu as encore une ligne téléphonique en fonction. Je crois que non, puisque tu n’es pas capable de m’appeler pour m’informer de la suite donnée à mon dossier.
Tu apportes de l’eau à mon moulin juridique…

Edit du 28 août
Toujours pas vu l’ombre d’un courrier… Mais « dans les prochains jours » hein…

Joe, très aimablement me propose l’envoi de ma facture (éditée ce jour… tiens tiens tiens) par mail. Le mail est bien reçu et me fait bondir !
On me rembourse le trop perçu de 14,05€… MAIS QUELLE BLAGUE !!
Comme si ma résiliation datait de juillet 2012. MAIS QUELLE BLAGUE !!

Edit du 29 aout
J’ai peut être trouvé une oreille attentive en la personne de Joe via Twitter… Il a l’air de démêlé le truc un peu et m’a proposée déjà une partie du remboursement. Je croise les doigts pour que cela avance…

 

 

 

Edit du 12 septembre
Grâce à Joe (que je suis à deux doigts de demander en mariage), j’ai pu être remboursée pour la période entre février 2011 et août 2012, ainsi que de la caution de mon matériel. Ce n’est pas l’intégralité de ce qui m’est due MAIS  ça a déjà avancé les choses. Il me reste à me battre pour 7 mois payés en trop (de juillet 2010 à janvier 2011), cependant le plus gros a été remboursé. 18 mois dans la poche. OUF.
Je vois donc un peu plus le jour, et remercie vivement Joe qui a su dépatouiller le truc.
J’attends la facture mais le virement est passé sur mon compte (ce devait être une lettre-chèque mais passons…). La persévérance paye on dirait…

Publicités

12 réflexions au sujet de « La rupture… »

  1. Bravo pour l’article, très drôle ! 🙂

    Moins bravo à Orange… Je pensais que les leaders en matière de sourde oreille et tentative d’escroquerie étaient Free (j’ai eu 2-3 démêlés pour les mêmes raisons à base de courriers recommandés, prélèvements qui continuent, blocage de prélèvement, menace de leur part de facturer les prélèvements refusés -lol-, copies des accusés de réception envoyé à maintes reprises…) ; l’épouvantail des associations de consommateurs fonctionne plutôt pas mal (bizarrement les relances se sont arrêtées net quand j’en ai parlé par courrier et un an plus tard, youpi, mail de confirmation de résiliation de ma ligne), ça vaudrait le coup d’essayer… Courage…

    • Merci pour les encouragements. J’espère avoir une issue favorable sous peu, sans y laisser trop de temps, d’énergie, de larmes et de sang. J’ai une de ses rages. Pour l’instant je la cantonne à mon blog, mais je pense faire un peu plus de bruit via les moyens à ma disposition comme la presse plus tradi et les associations-métier dont je fais partie.

  2. Tu vas rire ou pas ou te sentir moins seule mais il m’est arrivée exactement la même mésaventure il y a 3 ans. Je payais deux abonnements, celui de Lyon ou je n’étais plus depuis deux ans et celui de Toulouse ou je suis restée 2 ans, je m’en suis rendue compte à Paris … J’ai contacté la banque pour annuler toute autorisation de prélévement automatique et j’ai pesté chez Orange, ils ont reconnu les faits, dit que c’était du à mon manque de vigilance (certes), envoyé une lettre en promettant de me rembourser les 700 euros (mis bout à bout) et ne l’ont jamais fait … Depuis, j’ai quitté la France et je ne vois pas comment demander réparation … Je suis aigrie … Mais ton témoignage m’étonne car je pensais être la seule au monde dans ce cas …

    • Pas rire, parce que bondiou que c’est pénible et frustrant de se faire avoir, mais j’me sens moins seule clairement. C’est aberrant ton histoire aussi. J’avoue que je me battrais jusqu’à la mort et que je vais user de moyens légaux pour me faire entendre. Je peux entendre la négligence au début mais ils ont essayé de me culpabiliser en me disant que j’aurais du m’en rendre compte… Certes… Cependant légalement ce n’est pas comme ça qu’ça s’passe…

  3. Orange, j’ai déjà eu des problèmes avec eux, mais en moins pire, ça aura duré 3 mois. La résiliation aurait été facile à mettre en oeuvre, cependant je ne reverrai jamais les 49€ de caution pour la box que j’ai payé, rapport que le contrat était au nom de l’ex, et qu’entre temps on a rompu (oui, une rupture en entraîne une autre ^^). C’est pas grand-chose, certes, mais c’est par principe. Mais qu’ils soient capables de voler les clients à plus grande échelle, c’est nul.

    Bon courage pour la suite des événements et en tout cas, article très bien tourné ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s