Libres. Sans peur. #CharlieHebdo

Je reprends le clavier parce que je ne sais pas dessiner. Je ne suis pas Charlie.

Pour les traits d’esprit politique, pour le coup de griffe, pour l’humour au vitriol, pour la satire, j’aimerais avoir été Charlie.

Pour le boulot entre potes avec la volonté de changer un peu le monde et d’ouvrir les yeux, j’aimerais être Charlie.

Pour l’irrévérence et la fronde, je pourrais être Charlie.

Pour cette farouche défense du droit à ne pas être d’accord, à s’exprimer pleinement, à partager son opinion, à oser dire, je suis Charlie.

Les idées exposées n’étaient pas toujours les miennes ; ceux qui s’expriment, s’exposent. Ils s’exposent à la critique aussi bien qu’à l’indifférence. Ils s’exposent au ralliement comme à la contestation. Je n’ai pas toujours été tout sourire en lisant Charlie Hebdo, j’ai grogné parfois. Chaque contestation n’a fait que confirmer mes positions, parce que c’est aussi à cela que servent les débats.
Ces idées n’étaient pas toutes miennes mais elles étaient là. Libres. Sans peur. Insolentes.
Ils étaient là. J’espère qu’ils sont partis comme ça. Libres. Sans peur. Insolents.

Je suis Charlie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s