Le dimanche…

Pour beaucoup, il est synonyme de blues de fin de week-end. C’est le jour des rues vides, des magasins fermés, des gigot-flageolets chez belle-maman, des mauvais programmes télé.
Pour beaucoup… Pas pour moi.

Mon quartier est animé le dimanche.
Les commerces sont ouverts, et je ne parle pas uniquement la boulangerie pour la chocolatine, que nenni, le libraire, le primeur, les cavistes… Tous les commerces je te dis, au moins jusqu’en début d’après-midi.
Que tu aies envie d’un petit dej avec jus d’orange pressé au café du coin, d’un brunch aux délicieuses viennoiseries ou d’un copieux burger, une myriade de restos t’accueille.
Entre les vide-greniers, brocantes et marchés de producteurs, nous avons une fois par mois quasi sous nos fenêtres un p’tit peu d’vie.
Les balades dans les parcs (on ne parle plus de pique-nique passé le mois de septembre) satisfont les envies de vert.

La seule chose qui différencie un dimanche matin d’un autre jour est l’occupation des trottoirs par une foule de papa derrière leur poussette. A croire que le papa-bobo a défini le dimanche comme jour de sortie papa/enfant !

Vraiment, le dimanche ne me déprime pas.

C’est trainer en grosses chaussettes en s’étirant comme un chat toutes les 10 minutes pour mieux se recroqueviller sur le canapé.
C’est faire ce qu’on a pas le temps de faire en semaine comme regarder de mauvais films d’action/d’horreur/les deux en entendant la pluie tomber.
C’est prendre le temps de faire un petit-déjeuner pantagruélique avec tout le contenu de ton frigo, ou te faire livrer un brunch.
C’est déjeuner à 16h et s’en moquer parce que bah quoi, j’ai faim à 16h.
C’est se plonger dans un bouquin, au calme, loin de toute source de stress.
C’est être un peu égoïste et prendre soin de soi.
C’est juste profiter d’un jour pour ne rien faire aussi…

Pour ce dimanche d’octobre, je préparerai de la soupe, regarderai un film qui fait peur en agrippant mon chien qui ronflera bruyamment, et mangerai une omelette aux champignons parce que c’est de saison.
Et toi ?

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le dimanche… »

  1. Pour ce dimanche
    – se lever après midi
    – faire des burgers maison
    – faire un cake salé cet aprèm
    – préparer ma soupe
    – rattraper les épisodes de Glee que je n’ai pas eu le temps de regarder
    – boire du thé tranquille
    – me préparer psychologiquement à la visite médicale demain matin
    – ouvrir un compte Instagram pour LT la bouffe du jour

    • Je m’insurge contre Glee (je n’ai toujours pas compris le petit plus qu’a cette série), mais cela parait être un dimanche très sain.
      Sauf instagram, je m’insurge aussi contre la bouffe sur instagram : )

  2. Moi j’aime aussi le dimanche. Je pense toujours que je ne vais rien faire, prendre le temps de ne rien faire justement et au final c’est toujours chargé aussi…

  3. J’adore le dimanche, parce qu’il me sépare du lundi, je me lève pas trop tard (entre 9h et 10h) je descends préparer la pâte à pancake, je bois mon café en solo dans la cuisine loin des sons criards des dessins animés de la joyeuse marmaille. Puis je prépare le reste du brunch tout en déjouant les plans de pies voleuses qui viennent chaparder le lard grillé. J’aime cet instant, tous le monde est heureux, l’un prépare la table, l’autre dispose les plats, chacun scrute ce que j’ai pu cuisiner de nouveau, de différent. C’est un moment de fête. Puis ensuite vient le choix du dvd à visionner, du livre à lire, calé dans le canap’, du jeu entamé au coin du feu. Le dimanche c’est meilleur quand il fait froid et qu’il pleut, du coup aucune raison de sortir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s