Trop, c’est trop…

Aujourd’hui, j’ai envie de me poser LA question.
Celle qui revient comme un boomerang dans la vie de chacun (sauf celle des metalleux qui les aiment long et fou. Sinon Metallica c’était une tuerie, mais j’y reviendrai plus tard)…
Mes cheveux ressemblent à ceux de Lady Gaga, ce qui est un bon indicateur, une sonnette d’alarme presque qui précède la question :
Est ce que je vais chez le coiffeur ?

J’ai le poil long et brillant. Je suis en bonne santé capillairement parlant. Si je perds mon inexistante fortune, je pourrais vendre mes cheveux pour me faire quelques sous. Mais ces cheveux restent un mystère et une lutte pour moi.
J’aimerais savoir les coiffer négligemment, comme dans un film de Sofia Coppola.
J’aimerais qu’ils se positionnent tout bien et qu’ils y restent comme dans les séries US.
J’aimerais être brune et bouclée comme Alyssa Milano.
Ouais, j’aimerais l’impossible.
Je suis blonde, avec des cheveux raides et habités. Habités, parce que mes cheveux ont une vie à eux. Ils me font des blagues en ondulant légèrement, et faisant croire qu’ils sont souples, et si j’ai le malheur de les toucher, paf, ils redeviennent plats.

Je te vois te marrer. Et toi le type là bas, tu lèves les yeux au ciel en te disant que mes problèmes sont de faux problèmes. Je te l’accorde, ce problème est au ras des pâquerettes certes, mais tous les jours que Dieu fait, ce problème me hante. Je frise la dépression.
Donc régulièrement, virée chez le coiffeur qui donnera son avis sur la matière, la couleur, le tombé, les reflets, et moi qui n’écoute ça que d’une oreille absente, angoissant toujours de ressortir de là avec une coupe mulet (des fois, les coiffeurs sont fous et te coupent le cheveu comme ça les arrange).

Petit coup de mou aujourd’hui, alors ma Twinz’ et moi on se fait une sortie « rase moi la tête si t’es un homme ». J’ai peur. Ayé. Je vais m’enfermer dans le dressing en attendant.

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Trop, c’est trop… »

      • C’est à dire que la Finlandie c’est pas vraiment le paradis du cheveux : bonnet + froid = bonjour la paille !
        Moi des fois je les coupe… même un jour ils étaient très courts et j’ai dit a y est c’est fini plus jamais ils seront longs !! Bon, il s’avère que c’est devenu un sujet de blagues, vu que finalement ils sont re-longs.. je suis assez désespérée des fois, mais je crois que je les aime bien quand même.

      • Le pire c’est que je les aime courts (enfin courts, au carré), mais j’ai toujours du mal à passer le cap.
        C’est perdre sa virginité à chaque fois…

  1. Rhaaaa j’aimerais trop aussi les coiffer en négligé-contrôlé et que ça fasse classe… Je suis nulle. Mais visiblement pas la seule !

    • Mais comment font elles ? En fait, le négligé n’a de négligé que le nom… Elles mettent des heures à faire leur coiffure sous un air de pas y toucher. Ca m’agaaaaaaace… Ca va finir en queue de cheval haute cette histoire.

  2. Oh ben tu sais, moi aussi mes cheveux, ils ont leur propre vie, rien à voir avec la couleur et la texture. A la base, ils sont noirs, mais quand ils fait froid ils sont plats, ils frisent quand il fait humide et sont volumineux quand il fait chaud. Etranges et pénétrants, ces cheveux, donc. Et quand je me coiffe, j’obtiens un joli négligé que si je ne calcule pas quelle coiffure je vais faire. En revanche, si je veux absolument une coiffure en particulier avec tel effet, ce ne sera jamais comme je le veux. Complot intergalactique, donc.

    • Ils sont là pour nous rappeler que la vie est une lutte de chaque instant.
      J’ai fait une tresse bien serrée aujourd’hui, avec un headband pour le coté funky, et ils me laissent tranquilles ! Na !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s