Chercher la « bonne » tenue…

C’est le printemps. Enfin non pas vraiment si habitant Paris comme moi, tu regardes par ta fenêtre, l’impression est plutôt celle d’un temps de novembre. Peu importe. Calendairement parlant nous sommes au printemps et l’été approche. Qui dit « été », dit « saison des mariages/baptêmes/garden party et autres joyeusetés de plein air.
Recevoir une invitation s’accompagne toujours d’un « mais que vais je mettre ? »

D’abord on glane des informations sur le ton de la cérémonie. Guindé ? Glamour ? Décontracté ? Chapeauté ? Noir&Blanc ? Hippie ?
L’idée première étant de ne pas se pointer en robe et crinoline à un mariage bikini&paréo, la jouer décalé n’est pas recommandé du tout.Faut pas se gourer !
Une fois le thème connu, il faut chercher la tenue adaptée. Un rapide tour mental de mon dressing me fera dire que non, je n’ai rien à me mettre pour ce jour là. (Ce sera surement un honteux mensonge, mais au moment où je prononce ces quelques mots, j’y crois à mort). Et en avant pour la quête de la parfaite robe, qui colle aux parfaites chaussures, assortie à la parfaite pochette, accessoirisée par les parfaits bijoux et autres petits plus.

Certaines commencent par trouver la robe, moi je commence par les chaussures. Souvent une paire que j’ai déjà, dans laquelle je me sens de rester debout à l’église, marcher dans les gravillons ou sur les pavés, et ne pas m’enfoncer dans une pelouse trop molle (y a t-il un chiffre sur le nombre d’entorses causées par le trio terre meuble/escarpins/alcool ?). De ces chaussures découlera le reste de la tenue.
Il faut faire le compromis entre style et confort, ou prévoir une seconde paire pour enflammer le dancefloor.
Dès que les chaussures sont connues, je cherche la robe. Jolie (tant qu’à faire), pratique car sera portée touuuuute une loooooongue journée, allant avec une veste de début de soirée quand la nuit arrive avec sa brise fraiche. Et ce n’est pas une mince affaire. De là à dire que je suis pénible il n’y a qu’un pas, mais j’aime à dire que je suis exigeante (comprendre : casse-bonbons). LA robe reste donc l’enjeu majeur. Une quête sans fin dirait mon coloc’devie (j’avais abordé le problème de la petite robe noire déjà).

2 mariages le mois prochain. 2 raisons de faire les magasins…
Je me demande ce que cela donnera pour mon propre mariage. Faut il que je le prévois 18 mois avant juste pour trouver la bonne tenue.
Ça promet !

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chercher la « bonne » tenue… »

  1. « Je me demande ce que cela donnera pour mon propre mariage. Faut il que je le prévois 18 mois avant juste pour trouver la bonne tenue » : toute ma sympathie à ton futur mari 8^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s