Les chiens (et le mien surtout)…

Dans nos villes surpeuplées, loin du besoin premier d’être épaulé dans certaines taches, les animaux de compagnie sont pourtant plus que jamais d’actualité. J’ai beau râler, je suis incapable de me séparer de mon compagnon canin. Je vais m’attarder sur les chiens qui occupent nos rues et les maîtres attentionnés au bout de leurs laisses.

L’évidente réponse pseudo-sociologique serait d’énoncer avec aplomb que les poilus occupent nos foyers pour vaincre la cruelle solitude dans laquelle nous plonge la vie subie dans les grandes villes. Le plus « BB » des discours serait de prétendre que votre animal vous aime plus que tout et qu’aucun être humain n’est capable d’une telle dévotion. Je ne vais pas m’arrêter à ces arguments car personnellement, j’ai mon voisin Raymond, il sait m’offrir sa douce compagnie, son œil lubrique et son admiration sans faille quand je rentre du travail, et il a par ailleurs, lui aussi le poil touffu.
Les canidés de nos villes ont d’autres fonctions utiles.

Ils sont bruyants. Il devient aisé de se fâcher avec son voisin, celui que tout l’immeuble surnomme le fou de la perceuse, à cause de son addiction au bricolage le dimanche matin. Il suffit d’apprendre à son bichon à répondre à chaque coup de marteau par un hurlement. Le voisin devrait se lasser rapidement, et devenir philatéliste.

Ils sont effrayants. Plus de problèmes de trottoirs encombrés le samedi pour aller faire les courses. Le rottweiller fera office de brise-glace pour ta banquise. Un peu de bave et un retroussage de babines t’assurent une priorité sans faille. Cela fonctionne aussi contre les contractuels trop zélés, le plombier trop gourmand, l’huissier trop tatillon, le facteur trop négligent…

Ils finissent les restes (et font la vaisselle). Rien ne se perd. De la peau de saucisson aux croûtes de comté, Rex s’occupe de tout et vous rend une assiette nickel. Voilà qui fait faire quelques économies substantielles à consacrer à une plus grosse télévision.

Ils sont poilus. Et donc chauds. De véritables chauffages d’appoint pour les fraîches nuits d’hiver. Contre une gratouille entre les oreilles, ta polaire personnalisée te suit partout, te prêtant son odeur musquée.

Ils sont validés par mangerbouger.fr. T’obligeant à plusieurs longues sorties quotidiennes, tu atteins plus facilement votre quota d’activité physique journalier. Un vrai rempart contre l’obésité. Et si tu as vraiment la flemme, envoie les gosses.

Ils sont sales (donc tu es propre). A grand renfort de perte de poils ou autres « morceaux » de son petit être, Sultan te contraint à de réguliers passages d’aspirateurs et autres nettoyages (et tu grappilles au passage encore des minutes sportives).

Ils sont sociables. Leurs trépidantes anecdotes te permettent de toujours avoir un sujet de conversation, de faire partie d’un réseau voire même d’une association, et de faire des rencontres. Le chiot a été élu produit de l’année pour la drague 10 ans de suite (ils ont perdu leur titre l’année dernière au profit de Facebook).

Et argument ultime, ils sont gros. Parce qu’en temps de guerre, avoir engraissé un gigot sur pattes quelques années peut s’avérer salutaire. Ton bien-aimé Floffy fera l’ultime sacrifice, preuve de son amour pour toi.
Dégoûtant ? Scandaleux ? Ignoble ? Soit.
Je t’en garde une part ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les chiens (et le mien surtout)… »

  1. le notre a aussi l’option « aspirateur' » en plus de « lave vaisselle » , rien ne lui résiste, cotons tiges, cure-dent ,et si possible des trucs pas comestibles. On a du lui signaler à moment donné que faire le vide ordure en nettoyant la litière du chat, c’était du zèle inapproprié… bref ,nos bestioles quoi…:)

    • Pareil. Option lave-linge aussi, puisqu’il mange des chaussettes. Sauf qu’elles ne ressortent pas, et du coup le véto a du lui créer un hublot ventral pour sortir le linge. Pas top. Depuis, on lui a demandé d’arrêter de faire des corvées ménagères.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s