La chasse dans le métro…

Elles sont là.
On les convoite.
Elles sont synonymes de félicité.
Désirant plus que tout y poser nos fesses.
Les places assises dans le métro !!

Je peste régulièrement contre les personnes âgées squatteuses d’heures de pointe… Surtout parce que ma bonne éducation m’oblige à leur céder ma place.
Parce qu’on est tous semblables devant l’adversité, après 10 heures de boulot dans les pattes ou des heures de sommeil non effectuées, on veut poser notre séant et se laisser aller à un doux coma jusqu’à notre station d’arrivée.

Chacun guette ce qui sera sa place et élabore des tactiques d’appropriation…

Tactique 1. Le regard perdu : souvent utilisé par une personne utilisatrice de strapontin ou toutes les personnes assises lorsqu’une femme enceinte entre dans le wagon, le regard est plongé dans le compte des stations, la direction à prendre, un livre ou son mp3 (certains plus aguerris prendront simplement l’air niais). Elle consiste à ignorer le monde extérieur afin de feindre ne pas voir la foule se pressant sur tes genoux. Fonctionne encore mieux lorsque tu fais semblant de dormir.

Tactique 2. Le positionnement stratégique : le chasseur coince sa proie. Mise en place consistant en l’occupation d’une zone critique, empêchant tout extérieur de se glisser dans la dite-zone, et nécessitant, lorsqu’un intérieur quitte les lieux, un mouvement de coupé-collé des plus fins. Peut se coupler avec un « regard perdu » afin que celui qui délaisse sa place emprunte l’autre issue, bloquant ainsi le passage à toute autre intrusion.

Tactique 3. Le taureau en rut : barrez vous cons de mime*. Fendre la foule d’un pas décidé, tête en avant, bras en pare-buffle (pour un taureau, c’est cocasse), l’air renfrogné et surtout râler si un malotru à l’outrecuidance de ne pas céder à votre entrée en force. Le taureau a vu une place, et il l’aura, quitte à s’assoir sur les genoux de la grand mère qui vient de s’y poser.

Tactique 4. Le soupir sans fin : plaignez moi i’m famous. L’oeil humide, la patte endolorie, le cheveu mou, le dos courbé, comme s’il portait toute la misère du monde sur les épaules, le soupireur attire la pitié aussi grâce à ses moues emplies de douleur. Compter sur les gens ayant encore un coeur, c’est bien courageux.

J’ai essayé toutes ses techniques en 10 jours… Mon genou en bois aidant, j’ai été tour à tour aimable, stratège, suppliante et agressive selon le public du jour. Et le taux de réussite est équivalent pour chaque tactique. J’ai même du refuser une place une fois, offerte par une femme enceinte alors que j’étais en plein actor’s studio de la tactique 4. Je suis vraiment douée. J’ai rapidement rayé la tactique 3 cela dit, vu mon gabarit, je ne gagnais jamais contre les grands balèzes qui occupent les lieux en fin de journée (je crois que 19h c’est l’heure des videurs).
Jouer les femmes enceintes, ça fonctionne aussi, mais il faut être prête à répondre à quelques questions, alors prépare ton coup, ce serait con de se faire piéger sur une victoire.

Sinon prendre le métro à 5h30 t’assure une place assise. Si vraiment t’en as envie, je t’en prie, profite du tuyau.

* Méga référence je l’avoue.

Publicités

8 réflexions au sujet de « La chasse dans le métro… »

  1. Moi c’est définitivement la 2, sauf que je pousse parfois les autres pour laisser la place à qqun d’autre. J’étais chevalier dans une autre vie.

  2. Je connais des filles à qui on a proposé des places en croyant qu’elles étaient enceintes et ces cruches-là on cru bon de dire « Mais non ! Je suis pas enceinte ! ». Moi J’aurais dit « Ooooh super merci c’est trop gentil ».

  3. Je suis aussi une pro de la tactique 2 Twinz… Je commence à devenir hyper efficace. Et si je double quelqu’un, je souris de toutes mes dents : )

    Yeah TrUuffe… J’applaudis. Référence commune, i have in ze bilouque.

    Merci Lysa, et bienvenue.

    • Moi tactique c’est de me mettre là où il y ales deux fois quatre places. Statistquement, y a plus de chance qu’une place se libère là, et alors j’empêche la personne de partir de mon côté, mais plutôt de l’autre et zou la place est à moi. 25 ans de pratique. Éprouvé.

  4. Pour moi c’était la tactique 1.L’air niais était une de mes plus belles performances.J’en ai gagné du temps comme ca.Mais je savais aussi libérer la place pour d’autres.
    Et la tactique du tu berculeu ne se pratique pas sur paris??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s