Ces soirées là… (Hun-hun hun-hun)

Quels sont les ingrédients pour une fête réussie ?
C’est la grande question que se posent les bals de débutantes et Nadine de Rothschild car il faut avouer qu’on s’y fait royalement chier, même si la robe de 18 kilos à fanfreluches rend de toutes façons toute tentative de danse vaine.

 

Il y a quelques trucs à connaître pour que la fête soit sur de bons rails, car une fois lancée, tu ne contrôles plus rien.

1 / Trier ses invités sur le volet. (au sens figuré. Au sens propre ça ne veut rien dire voyons.)
N’invite pas toute ta promo de BTS ou le quartier où tu as grandi, ça ne sert à rien. Le « plus on est de fous, plus on rit » ne s’applique pas forcément partout. Choisis bien tes invités. Ceux que tu prendras plaisir à voir uniquement, ne fais pas dans le compromis. Tu peux mélanger les genres, de toutes façons les affinités se sentent à 10 km et ils se regrouperont.

2 / En mettre plein les yeux.
Dès leur arrivée, ils devront être mis dans de bonnes dispositions. Un « waou effect » comme aiment les marketeux. Dès qu’ils franchissent la porte, un truc qui les épate et t’assure des invités contents et souriants. Tu peux miser sur la déco type lupanar est-allemand, une tripotée de mannequins suédois en slip ou tout simplement sur un bar très fourni.

3 / Servir le meilleur en premier.
On est encore une fois dans la première impression, celle que tes invités vont garder en tête tout au long de la soirée, même quand ils danseront la cravate sur la tête « Ils sont super bons les sushis hein ! ». Surtout que passé le 3eme verre, plus personne ne mange, et quand bien même ils se restaureront, ils n’auront aucun souvenir de ce qu’ils auront ingurgité.

4 / Passer de la musique honteuse
Celle qu’on apprécie seulement les soirs de fête, aidé par un peu d’alcool une ambiance débridée. Tu peux ressortir tes mp3 de Franky Vincent ou Thierry Hazard, à un moment, car ce soir là, ils seront de circonstance. Ni trop tôt. Ni trop tard. Au moment où la fête bat son plein, quand les bras se lèvent et les WOUUUUUUU fusent : c’est le signal.

Une fois ces 4 éléments réunis, virevolte de groupe en groupe (ceux qui squattent le canapé, ceux qui papotent dehors/sur le balcon/dans ta salle de bains, ceux qui philosophent dans la cuisine, ceux qui dansent comme des épileptiques…) pour bavasser un peu (oui à la base, ils sont venus pour toi), et le tour est joué.
Enjoy ta soirée !

Quand les étoiles sont alignées, toi aussi tu vas à une de ses soirées.
Tu es un invité sélectionné. Tu arrives et découvres une baignoire remplie de glaçons & de bouteilles de champagne. Tu manges des petits toasts trop choupi et un guacamole à se damner. Tu danses comme une poupée désarticulée sur « Nuit de folie » en gloussant. Tu bois et tu blablates. Et le lendemain est un peu difficile. Tu te dis que t’as plus 20 piges. Et tu te souviens que dans 2 semaines c’est chez toi que ça se passe… Et meeeeeeerde.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ces soirées là… (Hun-hun hun-hun) »

    • Mon colonel, je te rassure, je n’y suis pas. Je porte mal le chapeau et la crinoline m’empêche de bouger mon boule… Je pourrais être celle qui verse du sang de cochon sur les danseuses cependant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s