Mon suprême secret…

Je fais partie d’un groupe, d’un clan, d’une secte presque…

Un groupuscule obscur qu’on pourrait qualifier d’extrémiste si on occulte la violence et la terreur, et ce même si les données que nous analysons sont d’une extrême violence, sous une épaisse couche de déviance.

Dans notre monde, nous régnons en maîtres absolus, décidant de qui mérite les honneurs et qui sombrera dans l’oubli. Notre sentence est digne de celle de Denis-KohLanta-Brogniart, elle est irrévocable.
Nous sommes une communauté. Plus de 200 membres qui désignent des élus une fois par an, après une année passée à scruter le web & la télé, à assister à des évènements variés, à donner de sa personne quitte à y laisser un peu de sa santé mentale.
Un an.
365 jours à l’affut.
Des heures de visionnage.

Et un jour, le grand moment arrive.
Il faut se décider. Mettre en avant les meilleurs pour que la communauté puisse élire le plus représentatif par caste est la difficile mission de nos chefs.
Dès la fin des votes, les urnes virtuelles sont dépouillées, les résultats mis sous pli et pourra commencer la grande cérémonie. La consécration. La grand messe annuelle. Le grand rassemblement. (Amen.)
Dans la joie et l’allégresse, beaucoup de nos membres assistent à ce moment unique et attendu, vêtus de leurs plus beaux atours. Il faut faire honneur à nos élus.

Notre communauté reste secrète. Nous œuvrons dans l’ombre. Nous sommes le dernier bastion, sorte de templiers des temps modernes (en beaucoup mieux habillés et moins bons en combat à l’épée. Nous luttons une coupe de champagne à la main).

Il est temps. Nos grands chefs ont lancé les votes. Bientôt nous serons tous ensemble, unis contre l’envahisseur.
Voici un des visages de notre ennemi. Mais il en a beaucoup. Des milliers. Notre tâche est ardue.

Tu l’as compris, nous élisons le meilleur du pire, afin de lutter contre la mauvaise chanson/le mauvais clip/le mauvais goût. Les menaces sont multiples, se déguisant sur des pochettes de disque ratées, s’insinuant sur les ondes radio, squattant les clips du milieu de la nuit, coiffant les plus grandes stars de prothèses capillaires les plus ridicules… Mais n’aies crainte. Nous veillons.
Nous sommes vos gardiens.

Et si tu te poses la question, oui on se bouffe plein de petits fours en étant de très mauvaises langues, médisantes et intarissables. Et oui, on peut rire de tout, même du pire. Nous en sommes la preuve.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Mon suprême secret… »

  1. Bonjour,
    Si je peux me permettre une suggestion pour toi et tes disciples.
    Parce que tu m’as bien pourri ma journée avec l’écoute de cette daube, j’espère déjà que celle-là vous la connaissez pas, même si j’ai peu d’espoir….

    Et si y a plusieurs catégories de nominations, je propose qu’elle concourt dans celle du pire clip, le pire bit, les pires paroles, la pire voix, le pire habillage, les pires costumes, le pire maquillage, les pires effets spéciaux et les pires danseuses !
    Bon petits fours la Pétasse 🙂

  2. Ping : Le vote de 2012… | Encore un blog de Pétasse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s