Rentrer bredouille…

Je délaisse un peu Londres pour raconter quelque chose de vital : je n’ai rien acheté à Londres. (oui en fait, je ne délaisse pas trop le sujet, c’est juste une excuse pour parler chaussure).

Rien.
Pas même un peu de shopping pour moi.
Que dalle.
Pourtant les vitrines Kurt Geiger me tendaient les bras.
Nada.
Et je le regrette.
Nous avons fait une halte chez Paul Smith avec mon cher et tendre, vu que le monsieur est absolument fan de la marque anglaise.
Mais ce manque de chaussures anglaises me manque. Shame on me. La photo là haut, c’est la vitrine d »Irregular choice », une boutique en plein Carnaby street, avec des souliers fous dans des couleurs folles, des matières folles, des motifs fous. L’homme dit « importable » moi je dis, ça se tente. Des escarpins en feutre avec motif chaton, c’est quand même une super idée !
Fais un tour sur leur site, ça te donne dès l’accueil une bonne idée de la dose de british fashion dans cette marque.

Londres est une capitale de la mode, comme Paris, comme Milan, et soit disant comme New-York (je suis moins d’accord, les ricaines n’ont aucun style). Et le style londonien est imparable dans son défi des conventions. Je l’ai déjà dit mais à Londres, tu t’habilles comme tu veux, personne ne te regarde de travers. Punk ou gothique voire le mélange des deux, tu assumes ton style comme ton « je ne veux aucun style (mais en fait si j’ai passé 4 heures à trouver ce collant rayé qui va parfaitement avec ma robe à fleurs et ma veste à pois) ».
C’est un peu comme un défilé permanent, et si tu as le temps de t’arrêter à la boutique Vivienne Westwood, tu feras un baroque bond dans le swingin’ London des plus rafraichissant.

Sont fous ces anglais !
(sur ce, je file sur l’e-shop de Kurt. Ce sont les soldes !)

Note à moi même… Faut que j’arrête sur les thèmes « shopping » ou je vais passer pour une blogueuse mode. Pitié !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rentrer bredouille… »

    • Merci Colinettee, c’est rassurant. J’avais peur de commencer à faire des photos de moi les pieds en d’dans, habillée comme l’as de pique mais vintage (le mot magique pour moche).
      La communauté des shoes addicted s’agrandit de jour en jour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s