Les plombiers…

Les plombiers, c’est comme les ragnagnas, tu les attends mais ça arrive toujours quand il ne faut pas.

Avant de partir en vacances, j’ai eu la joie de découvrir un dégât des eaux dans ma cave. Un truc genre Titanic qui me fera jeter 4 valises, ma batterie Guitar Hero, des cartons de fringues, des bouquins, les cours de mon chèrétendre et des tas d’autres choses plus sentimentales que de valeur comme disent les assureurs.
Après avoir avoir prévenu le syndic « Mec, il pleut là où il ne devrait pas pleuvoir » et le resto situé juste au dessus de la dite localisation « Mec, dès que tu fais la plonge, j’ai droit aux chutes du Niagara à l’étage du dessous », j’ai assisté à la bagarre « Qui mais qui est à l’origine de la fuite », chose dont moi et mon bordel on se fout totalement vu que l’idée de base c’est « Mec, répare moi ce truc qui trempe mon sous-bassement (no comment) que je puisse ré-entreposer mes affaires dedans pour débarrasser mon bureau et que chez moi cela ressemble à un appartement, et pas à un camp de réfugié, merci bien ».

Finally, ce n’est pas la faute du restaurant. L’eau vient de chez eux, mais après leur avoir fait péter la moitié de leur cuisine, leurs tuyaux sont sains (no comment bis).
Le problème vient donc de l’immeuble. Youpi. Autant dire qu’en tant que locataires, notre cas leur importe peu mais on a peut être eu la chance de tomber sur une demoiselle qui prend en charge notre désarroi ; surement que mon « Nan mais maintenant que tout est foutu, nous on s’en fout du qui fait quoi et qui paye. Ca va continuer de se tremper et à un moment ça va péter, tant pis pour l’immeuble ». Il s’avère qu’ils sont frileux du dégat des eaux dans mon haussmanien, rapport à un dégat des eaux monstrueux causé par l’immeuble voisin dont le litige n’est toujours pas réglé à ce jour, alors qu’il a eu lieu en 2006 et pour lequel ils injectent régulièrement du chaipaquoi pour consolider le sol (Note à moi même : ne jamais acheter un appart ici).

Donc là commence mon calvaire de l’attente… Le plombier passe « dans l’après midi » autant dire entre 12h et 19h. Créneau pendant lequel je ne peux pas m’épiler, me faire les ongles, mater un film d’horreur, travailler sur mes tableaux de stats, sortir mon fauve (qui me regarde pourtant avec les yeux de l’amour)… parce qu’il est certain qu’il va débarquer à ce moment là avec sa salopette de Super Mario !

Avec la chance que j’ai, il viendra demain à 7h30 comme la dernière fois.
Je hais attendre.

Le garçon, sois galant et dévoues toi pour ce genre de tâche.
La fille, ne rêve pas. Un plombier n’est jamais sexy sous sa combi. Ja-Mais !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les plombiers… »

  1. Ping : Les voisins donneurs de leçon… | Encore un blog de pétasse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s