Les bagarres avec mon chien…

Sauf quand elles se terminent mal, et souvent c’est moi qui y perd quelque chose.
Après avoir filé bon nombre de collants, déchiré quelques jupes, détendu quelques tops, perdu deux paires de chaussures, j’ai subi ce matin une mutilation. Une belle estafilade sur le haut du mollet, super sexyglam, genre Albator mais de la guibole (sans la cape, c’est hasbeen cette saison).
Ça tombe bien, comme il fait froid, je ne suis jamais toutes jambes dehors hein !
S*l*p*r*e de clébard.
En plus d’être ultra-moche (comme une scarification de 12 cm, je suis émo !), ça fait super mal. Je me plains donc depuis plusieurs heures en geignant comme une bête malade, en me trainant dans le salon comme si mon dernier souffle était arrivé.
Oui, j’ai fait option théâtre au collège. J’ai toujours su que ça me servirait !

Le garçon, c’est ton rôle de jouer avec les grosses brutes (et les petites bêtes velues aussi).
La fille, non vraiment, abandonne tout espoir de gagner contre une boule de muscles de 25 kg, il a des armes que tu n’as pas. (crocs, griffes… même tes escarpins et ta manucure OPI ne peuvent rien contre ça).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s